Les courses de moto sont vieilles d’au moins un siècle. On en compte une multitude très variée dont les règles sont toutes aussi distinctes les unes des autres. Le speedway fait naturellement partie de cette multitude de courses existantes. Mais à quand remonte son origine ? Tout comme bon nombre d’autres courses, le speedway possède une histoire qui lui est propre.

Le speedway, c’est quoi ?

Le speedway est un genre de course à moto qui se pratique sur une piste circulaire courte en terre battue. Elle a révolutionné le monde des courses à moto grâce à sa machine pour le moins exceptionnelle. Dépourvues de freins et d’amortisseurs, les motos de speedway sont spécialement élaborées pour supporter des virages à gauche. Les courses speedway consistent d’ailleurs à déraper sur des virages à gauche, ce qui nécessite une adaptation particulière de la moto.

L’origine et l’histoire des courses speedway

C’est déjà vers 1902 aux États-Unis que l’histoire du speedway commence. Toutefois, c’est en Europe que ces dernières connaîtront un succès digne du nom. Plus précisément en Grande-Bretagne où il sera organisé en 1920 des compétitions pour la première fois. Cela fera connaître la discipline au reste du monde qui ne tardera pas à s’y mettre.

Ainsi, les premiers championnats du monde de speedway ont vu le jour et se sont tenus à Wembley en 1936. À cette époque, les compétitions de courses de speedway se faisaient uniquement de façon individuelle. Ce sont des années plus tard, lors des championnats du monde de 1960, que les premières courses par équipe sont introduites aux compétitions. Grâce aux différents championnats de speedway, il a été possible de recenser de façon géographique l’étendue sur le monde de cette discipline. On peut ainsi remarquer qu’elle est très présente dans bon nombre de pays d’Europe du Nord comme la Grande-Bretagne, la Pologne, la Russie et les pays Scandinaves. On en trouve également en Nouvelle-Zélande.